Quelle est l'épée japonaise utilisée pendant la Seconde Guerre mondiale ? Katana Japonais

Les sabres japonais comptent parmi les armes blanches les plus emblématiques du monde. Du Tachi incurvé au légendaire Katana, ces sabres ne sont pas seulement des outils mortels, mais aussi des œuvres d'art fascinantes.

Malheureusement, la disparition des samouraïs à l'ère Meiji a entraîné le déclin de ces armes au profit du fusil, plus meurtrier. Cependant, lors de la Seconde Guerre mondiale, des officiers militaires japonais ont brandi des sabres. Que s'est-il passé ? Rejoignez-nous pour explorer la résurgence de l'épée japonaise, y compris l'épée japonaise utilisée pendant la Seconde Guerre mondiale.

Comprendre les sabres japonais de la Seconde Guerre mondiale

Pour apprécier les sabres japonais de la Seconde Guerre mondiale, il faut d'abord se familiariser avec l'histoire. Nous commencerons par la période Meiji.

Cette période de l'histoire japonaise marque la poursuite des réformes sociales, politiques et économiques de la nation. Elle a ouvert le Japon aux coutumes et aux technologies occidentales, permettant au pays de passer du système féodal à la modernité.

Selon les historiens, l'ère Meiji a jeté les bases de l'ascension du Japon sur la scène internationale en tant que grande puissance.

Les réformes exigeaient des Japonais qu'ils abandonnent les anciennes méthodes et qu'ils adoptent les nouvelles, y compris l'oubli du sabre en tant qu'outil de destruction par excellence. L'édit Haitorei interdisait le port et l'exposition de sabres (en particulier de katanas) en public. C'était un peuple amer que beaucoup de Japonais ont eu du mal à avaler.

japanese sword used in ww2

La période Meiji de la restauration, de la réforme et de la modernisation du Japon. Photo du Japan Times.

Bien que la marche du Japon vers l'ère moderne ait entraîné une révision de ses capacités militaires, certains hauts gradés ont puisé leur inspiration dans des traditions ancestrales. Si le Katana ne fait pas le poids face à un fusil du XXe siècle, l'épée japonaise occupe une place particulière dans l'identité de la nation.

C'est pourquoi l'armée impériale japonaise, en pleine expansion, a cherché à différencier ses officiers des simples fantassins et marins. Il n'y a qu'une seule réponse à cette question : le sabre. Les chefs militaires japonais peuvent avoir des opinions différentes, mais ils partagent un attribut : ils doivent tous porter un sabre japonais.

Malheureusement, la croissance de l'armée japonaise pose plusieurs problèmes quant à ses capacités de fabrication de sabres.

La demande dépasse l'offre

Les katana-kaji (forgerons d'épées) traditionnels mettent plusieurs mois à forger un seul katana. Bien que de nombreuses écoles de sabre aient existé dans tout le Japon au début du XXe siècle, le processus de forgeage exceptionnellement long ne leur permettait de produire que quelques sabres à la fois.

Les forgerons ne parvenaient pas à répondre à la demande croissante d'épées de la part des officiers de l'armée japonaise.

Une qualité de sabre compromise

Pour atteindre ses objectifs, l'armée impériale japonaise devait répondre à la demande de sabres d'officiers. C'est pourquoi elle a fait appel à d'autres forgerons pour fabriquer des sabres japonais. Bien que ces artisans aient également forgé des outils à lame, leurs connaissances et leurs compétences en matière de fabrication d'épées sont discutables.

Production mécanique et forge traditionnelle à la main

Forger un sabre japonais à la main prend plusieurs semaines, voire plusieurs mois. Pour une armée en pleine croissance, un système de fabrication de sabres plus efficace est nécessaire. C'est pourquoi la plupart des officiers de l'armée japonaise (en particulier les grades inférieurs et moyens) ont utilisé des sabres fabriqués à la machine.

Les hauts gradés ont opté pour des sabres traditionnels forgés à la main. Par exemple, le cerveau de Pearl Harbor et de Midway, l'amiral Isoroku Yamamoto, portait le katana Amada Sadayoshi Gensui.

Sabres japonais utilisés pendant la Seconde Guerre mondiale

Les chefs militaires japonais de la Seconde Guerre mondiale portaient l'une des deux grandes catégories de sabres suivantes : Kyu Gunto et Shin Gunto.

Kyu Gunto

Le Kyu Gunto est souvent traduit par "vieux sabre militaire". Ces armes blanches utilisées par les chefs militaires japonais pendant la Seconde Guerre mondiale ont été produites entre 1875 et 1934.

Le Japon ayant également fait la guerre à la Chine (1894-1895) et à la Russie (1904-1905), de nombreux historiens appellent les Kyu Gunto "sabres de la guerre sino-japonaise" et "sabres de la guerre russo-japonaise", respectivement.

Le Murata-to est la quintessence de l'épée japonaise Kyu Gunto utilisée pendant la Seconde Guerre mondiale.

Murata-to

Il existe peu d'informations sur les origines de ce sabre japonais légendaire utilisé pendant la Seconde Guerre mondiale, si ce n'est qu'il a été conçu par le général d'infanterie de l'armée impériale japonaise Murata Tsuneyoshi, qui était également un Danshaku ou un membre de la noblesse japonaise.

En 1875, Murata a étudié les techniques modernes de tir et la technologie des armes à feu en France, en Norvège, en Suède, en Allemagne et aux Pays-Bas. Il a utilisé ses connaissances pour mettre au point le premier fusil de service produit localement au Japon, le Murata.

Au cours de ses expériences avec différents métaux pour les composants du fusil, Murata a étendu les tests à différents métaux d'épée. Bien que personne n'ait pu déterminer avec précision les caractéristiques métallurgiques du Murata-to (sabre Murata) qui en résulta, les épéistes ont remarqué que la création de sabres de Murata était meilleure que celle de Masamune ou de Muramasa.

Le Murata-to était plus léger que les lames européennes, mais il coupait et tranchait mieux. Cependant, le premier Murata-to était encore trop lourd pour l'officier japonais moyen.

Les développements ultérieurs ont permis d'alléger légèrement le sabre, faisant du Murata-to un vêtement indispensable pour les officiers de l'armée impériale japonaise.

Malheureusement, le mélange de métaux s'éloignait beaucoup des katanas traditionnels en acier Tamahagane vénérés dans le Japon féodal. C'est pourquoi de nombreux puristes du sabre ne considèrent pas le Murata-to comme un "vrai" sabre japonais.

WW2 Japanese swords

Un sabre japonais Murata-to utilisé pendant la Seconde Guerre mondiale. Photo de Jim Manley.

Bien que le Murata-to soit emblématique des sabres japonais d'avant la Seconde Guerre mondiale, les lames individuelles varient considérablement.

Les fabricants ne créaient des sabres qu'en petites séries, ne dépassant souvent pas 25 pièces, afin de préserver autant que possible l'héritage de la culture japonaise du sabre. Certains forgeaient des lames en fonction des grades militaires, d'autres en fonction de la richesse.

De nombreux Murata-to se sont inspirés des sabres japonais féodaux, tandis que d'autres ont utilisé des emblèmes et des symboles familiaux. Certains Murata-to ont intégré des éléments artistiques, notamment le cloisonné de style européen, l'orfèvrerie, la peinture, le travail du métal et le jade.

Il convient de noter que le Kyu Gunto n'a rien à voir avec les légendaires Katanas forgés à la main du Japon féodal. Son style s'apparente à celui des sabres de ville américains et européens, avec une courbe (Sori) moins prononcée que celle du Katana traditionnel. Le Saya (fourreau du sabre) était chromé et l'acier est devenu le matériau de prédilection du Saya dans les années 1900.

La différence la plus flagrante est la garde de la main. Le Katana traditionnel a une Tsuba en forme de disque, alors que le Kyu Gunto a une garde en D (comme les sabres occidentaux).

Bien que les Kyu Gunto soient des sabres antérieurs à la Seconde Guerre mondiale, de nombreux officiers de l'armée impériale japonaise (principalement des fonctionnaires de haut rang) les ont encore utilisés pendant la Seconde Guerre mondiale. 

Shin Gunto

Les sabres japonais forgés dans les dix ans suivant 1935 sont des Shin Gunto ou "nouveaux sabres militaires". Si le style du Kyu Gunto était plus influencé par l'Europe et les États-Unis, les sabres Shin Gunto soulignaient le retour au style Tachi de la période Kamakura (le prédécesseur direct du katana). Ainsi, la courbe (Sori) était plus prononcée et la lame (Nagasa) plus longue que celle du katana.

Ce "retour aux sources" dans la philosophie de fabrication des sabres correspond au nationalisme croissant des forces armées impériales japonaises. Leurs conquêtes sur les Chinois et les Russes au début du siècle ont enhardi les militaires japonais.

À l'instar des sabres Kyu Gunto, les sabres Shin Gunto présentaient différents styles illustrant les grades militaires. Par exemple, les généraux du Japon impérial avaient des Shin Gunto avec des glands dorés et brun-rouge, tandis que les officiers de terrain (c'est-à-dire les colonels et les majors) avaient des Shin Gunto avec des glands bruns et rouges.

Les adjudants et les officiers de compagnie (capitaines et lieutenants) portaient des glands bruns et bleus, tandis que les sous-officiers (sergents et caporaux) portaient des glands bruns.

L'arsenal naval de Toyokawa, dans l'actuelle préfecture d'Aichi, a produit la plupart des sabres Shin Gunto qui ont été utilisés pendant la Seconde Guerre mondiale. Quatre types de sabres Shin Gunto étaient courants lorsque la Seconde Guerre mondiale a éclaté.

Type 94 - Kyuyon-shiki

Le Kyuyon-shiki Gunto ou Type 94 a remplacé le Kyu Gunto en 1934. Il s'agissait d'un changement radical par rapport au sabre japonais précédent, car il abandonnait les éléments de conception principalement occidentaux pour des symboles plus nationalistes.

Le type 94 rappelait les katanas des samouraïs, à l'exception d'éléments plus artistiques et exquis. Par exemple, la Tsuka (poignée) présentait une combinaison d'enveloppes traditionnelles en soie et en peau de raie.

Les concepteurs de sabres ont supprimé la garde en D du Kyu Gunto et ont repris la Tsuba en forme de disque, emblématique du katana, à ceci près qu'elle est désormais ornée d'une fleur de cerisier. La fleur japonaise orne également les pommeaux du Kyuyon-shiki (Kashira et Fuchi) et d'autres ornements du sabre (Menuki).

Alors que la plupart des sabres japonais d'avant la Seconde Guerre mondiale avaient des Saya (fourreaux) en acier, le Type 94 comportait un revêtement intérieur en bois pour protéger le Nagasa. De plus, le Saya comportait deux montures en laiton et était peint en brun pour lui donner l'aspect d'un Saya traditionnel en bois. Des motifs de fleurs de cerisier ornaient les garnitures du fourreau.

japanese wwii sword

Un sabre japonais Kyuyon-shiki (type 94) utilisé pendant la Seconde Guerre mondiale. Photo par St. Croix Blades.

Type 95 – Kyugo-shiki

Seuls les sous-officiers de l'armée impériale japonaise utilisaient le Kyugo-shiki pendant la Seconde Guerre mondiale. Le Type 95 se distingue du Type 94 par son Bohi profond et les numéros de série en chiffres arabes sur le Nagasa.

Commercialisés en 1935, les sabres Kyugo-shiki avaient des lames fabriquées à la machine, bien qu'ils ressemblent toujours à un sabre d'officier de l'armée impériale japonaise. Les fabricants de sabres japonais de l'époque ont incorporé une Tsuba en laiton et une Tsuka (poignée) en aluminium ou en cuivre au Type 95 pour le rendre identique au Type 94.

Japanese Sword Used in WW2

Un sabre japonais Kyugo-shiki (type 95) pour les sous-officiers. Photo de Boonie Stomper.

Type 98 – Kyuhachi-shiki

Quatre ans après la sortie du Type 94, les sabreurs japonais introduisirent le Kyuhachi-shiki. La première version du Type 98 était presque identique au Type 94, à l'exception d'un point de fixation du fourreau manquant.

De 1938 à 1945, le Kyuhachi-shiki a subi plusieurs transformations. Ces changements n'avaient rien à voir avec un changement de philosophie dans la fabrication des sabres japonais, mais plutôt avec la diminution des ressources alors que la Seconde Guerre mondiale atteignait son apogée.

Les derniers modèles du type 98 étaient dotés de Saya en bois, mais toujours peints en brun. Les ornements en laiton ont été soit atténués, soit supprimés. Les composants en fer noirci et les accessoires en cuivre bon marché figuraient également en bonne place sur les modèles ultérieurs.

Japanese Sword Used in WW2

Sabre japonais Kyuhachi-shiki (Type 98). Photo par Epic Artifacts.

Kaigunto

Les Shin Gunto de type 94, 95 et 98 sont destinés à l'armée impériale japonaise. Le Shin Gunto des officiers de marine était le Kaigunto. Contrairement à leurs homologues de l'armée, les officiers de la marine impériale japonaise portaient des sabres plus élégants, notamment un Saya bleu foncé ou laqué noir avec une enveloppe en peau de raie.

La plupart des sabres Kaigunto provenaient du Tenshozan Tanrenjo, mais certains provenaient également de l'arsenal naval de Toyokawa.

japanese swords used in wwii

Un Kaigunto pour l'officier de marine japonais. Photo du Mémorial australien de la guerre.

The Bottom Line

Un sabre japonais utilisé pendant la Seconde Guerre mondiale était plus cérémonieux (ou ornemental) que légendaire (contrairement au mythique katana du Japon féodal). L'exposition de ces sabres au Japon est illégale car le gouvernement ne les reconnaît pas comme de "vrais" sabres japonais. Cependant, le reste du monde adore ces outils tranchants qu'il considère comme des "objets de collection inestimables".

Laisser un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés

Nos Katanas

Voir Tout
Economisez €120,00
Katana Fuyu 冬katana-fuyu-video
Katana Japonais

Katana Fuyu 冬

Prix réduitA partir de €200,00 Prix normal€320,00
En stock
Economisez €90,00
Katana Murasaki 紫Katana Murasaki 紫
Katana Japonais

Katana Murasaki 紫

Prix réduitA partir de €230,00 Prix normal€320,00
En stock
Economisez €50,00
Katana Jin 寺院Katana Jin 寺院
Katana Japonais

Katana Jin 寺院

Prix réduitA partir de €250,00 Prix normal€300,00
En stock
Economisez €120,00
Katana Hana 花Katana Hana 花
Katana Japonais

Katana Hana 花

Prix réduitA partir de €450,00 Prix normal€570,00
En stock
Economisez €50,00
Katana Tatsu 竜Katana Tatsu 竜
Katana Japonais

Katana Tatsu 竜

Prix réduitA partir de €510,00 Prix normal€560,00
En stock
Katana Yoru 夜Katana Yoru 夜
Katana Japonais

Katana Yoru 夜

Prix réduitA partir de €290,00
En stock
Katana Oni 鬼Katana Oni 鬼
Katana Japonais

Katana Oni 鬼

Prix réduitA partir de €230,00
En stock
Economisez €50,00
Katana Gouka 豪華Katana Gouka 豪華
Katana Japonais

Katana Gouka 豪華

Prix réduitA partir de €240,00 Prix normal€290,00
En stock
Katana Midori no yoru 緑の夜Katana Midori no yoru 緑の夜
Katana Japonais

Katana Midori no yoru 緑の夜

Prix réduitA partir de €320,00
En stock
Katana Koi 濃いKatana Koi 濃い
Katana Japonais

Katana Koi 濃い

Prix réduitA partir de €260,00
En stock
Economisez €40,00
Katana Hebi ヘビKatana Hebi ヘビ
Katana Japonais

Katana Hebi ヘビ

Prix réduitA partir de €460,00 Prix normal€500,00
En stock
Katana Tsuyo 強Katana Tsuyo 強
Katana Japonais

Katana Tsuyo 強

Prix réduitA partir de €450,00
En stock