Nomenclature du Katana

Dans l'univers du Katana il est important de connaître le vocabulaire de celui-ci, car ce ne sont que des mots Japonais qui sont utilisés ! Mais ne vous faites pas de soucis cette page pourra vous aider à vous y retrouver plus facilement en plus de vous faire apprendre quelques mots de japonais !
👉 Vous pouvez cliquer que chaque titre correspondant à la partie de la nomenclature du Katana afin d'accéder à plus de détails concernant celle-ci.

1. La lame du Katana

C'est la partie la plus importante et la plus détaillée, c'est d'ailleurs aussi cette partie qui représente 50% du prix, car la forge est technique et que les aciers sont variés.

A. Nagasa

Le Nagasa du Katana fait référence à la longueur de la lame. On la trouve en mesurant en ligne droite depuis l'encoche située à l'arrière du habaki, appelée Munemachi, jusqu'à la pointe de la lame, comme le montre l'illustration ci-dessus.

B. Sori

sori katana

Le Sori mesure la courbure de la lame. Cette courbure peut varier selon les Katanas et à plusieurs noms selon l'intensité de celle-ci.

C. Shinogi & Shinogi-Ji

lame katana

Ces deux termes japonais sont complémentaires. Le Shinogi est la partie du bord de la lame jusqu'à la ligne qui détermine le plat de cette même lame. La section place de la lame est donc appelée Shinogi-Ji.

lame sabre japonais

D. Hamon

Le Hamon est la ligne de trempe qui démarque la partie la plus rigide et tranchante de la lame avec l'autre partie plus souple. On enduit en partie la lame avec un mélange à l'argile que l'on va chauffer et tremper, la partie avec l'argile va refroidir beaucoup plus rapidement et sera donc plus rigide et tranchante.

Ce Hamon n'a pas un taux de réussite à 100% et cela affecte donc le prix des lames haut de gamme

E. Boshi

Cette partie fait référence à la ligne de trempe du Hamon qui s'étale jusqu'à la pointe (Kissaki) du Katana. Le polissage de cette pointe peut prendre énormément de temps, car il est très important. Il est aussi important que le reste de la lame et il révèle le Boshi.

F. Yokote

Le Yokote défini ce qui sépare la lame du Kissaki. Tous les Katanas ou presque ont cette caractéristique, il existe certaines exceptions avec des Katanas sans Yokote ou la lame est en continu sur toute la longueur.

G. Kissaki

kissaki

Le Kissaki est la pointe du Katana comme le montre la photo ci-dessus. Cette pointe sépare le reste de la lame du Katana avec celle-ci depuis le Yokote. La pointe Kissaki varie selon les Katanas, elle peut être plus grande ou plus petite.

H. Ha

HA Katana

Le Ha est le tranchant de la lame. C'est cette partie qui est généralement durcie avec le Hamon de manière traditionnelle. L'affûtage de cette partie ainsi que la trempe et les aciers utilisés vont déterminer la qualité du tranchant, mais aussi sa rigidité et solidité. Il est important d'avoir une lame qui dure dans le temps et qui peut résister à de nombreuses coupes. 

I. BO-HI

bo-hi

Le Bo-Hi est une ligne sculptée à l'intérieur de la lame du Katana qui permet de réduire le poids de celle-ci, mais aussi d'ajuster le point d'équilibre du sabre. Cette gorge bo-hi est aussi pratique pour le son, car elle permet de savoir si la coupe est bonne au son du vent qui est plutôt satisfaisant.

J. Nakago

La Nakago est la soie du Katana. C'est la partie qui continue de la lame sous la poignée. Cette partie cachée révèle de nombreuses choses comme la signature du maître forgeron par exemple. Même si cette partie ne se voit pas à première vu elle est en réalité très importante pour la solidité afin que l'acier ne se brise pas pendant une coupe.

2. Fourreau du Katana

A. Saya

saya

Le Saya est l'ensemble du fourreau du Katana. Ce fourreau est conçu pour pouvoir dégainer la lame le plus rapidement possible. Il est donc très aisé de le dégainer, mais sa taille est aussi parfaite pour un maintien sans que le Katana tombe. Ce fourreau est généralement en bois laqué avec divers motifs et couleurs.

fourreau katana

B. Shitadome & Kurigata

Ces deux parties sont de paire. Cette petite partie permet de nouer le Sageo qui sera ensuite accroché à la ceinture du pratiquant. Cela apporte un côté pratique en plus d'esthétique au fourreau.

C. Sageo

Le Sageo est comme nous l'avons dit un cordage qui permet d'accrocher le Katana à la ceinture du pratiquant. Il existe différents matériaux pour ce cordage ainsi que de nombreuses couleurs. Traditionnellement on accorde la couleur du Sageo à la poignée Tsuka.

3. Entre la poignée et la lame du Katana

A. Habaki & Seppa

HABAKI SEPPA

Avant de s'attaquer à la partie poignée, il y a quelques détails importants entre la lame et le début de celle-ci qui est le Habaki et le Seppa. Ces deux petites parties sont liées et très importantes.

Le Habaki permet de maintenir la lame, s'insérer parfaitement dans le fourreau pour le maintenir sans qu'il soit trop compliqué de dégainé le sabre, mais il permet aussi de réduire les chocs et vibrations ressenties dans la poignée lors d'un coup.

Les Seppa sont deux petites rondelles permettant de combler les espaces entre la Tsuba et la poignée ainsi que le Habaki et la Tsuba. Cela maintient mieux la nomenclature et permet aussi de réduire les chocs.

B. Tsuba

Tsuba

La Tsuba est la garde du Katana. Cela permet à la fois de protéger la main, mais aussi d'empêcher la main de celui qui manie le sabre de glisser vers l'avant. Elle permet aussi de faire un poids et d'ajuster le point de balance tout en étant une réelle œuvre d'art. 

4. Poignée du Katana

fuchi

A. Fuchi

Le Fuchii est un anneau en métal qui renforce la structure du Katana, mais cache aussi la poignée en dessous. Celui-ci est souvent sculpté dans des motifs traditionnels uniques comme la libellule par exemple.

B. Tsuka-Ito

Il s'agit du "cordage" utilisé pour enrouler la poignée (same). Il existe différentes techniques et matières pour cette partie du Katana. Le Ito peut-être en polyester, en cuir, en coton, en daim ou d'en d'autres matières.

mekugi-same

C. Same

Le Same est le cuir de galuchat. Peau de raie ou peau de requin, ce matériau permet à la fois au Ito de bien tenir sur le galuchat, mais est aussi parfait pour absorber les coups tout en offrant un côté esthétique.

D. Mekugi

Les Mekugis sont des chevilles en bois (deux). Ces Mekugis aident à fixer la poignée à la lame en la traversant par la soie. Mais en réalité la poignée est déjà très solide sans cela et il pourrait n'y avoir qu'un seul Mekugi.

E. Menuki

menuki

Ce sont des ornements dans différents matériaux comme le cuivre ou le laiton. Ils permettent de faciliter la prise, mais aussi de décorer la poignée du Katana avec un ornement traditionnel.

F. Kashira

kashira

C'est le pommeau du Katana, il est fabriqué avec le Fuchi (on retrouve souvent des motifs similaires entre les deux) et il permet de fixer la Tsuka, ainsi que le reste de la poignée tout en offrant un visuel unique.

Fermer (esc)

Popup

Use this popup to embed a mailing list sign up form. Alternatively use it as a simple call to action with a link to a product or a page.

Vérification d'age

En cliquant sur "Entrer", vous vérifiez que vous avez 18 ans

Recherche

Panier

Votre panier est vide.
Boutique