Polissage d'un sabre japonais

Le polissage d'un sabre japonais est essentiel pour faire ressortir les caractéristiques que recherchent de nombreux amateurs de sabres dans le monde entier. Les Nihonto (sabres japonais) traditionnels tels que le katana, le tachi et le wakizashi paraissent plus redoutables et plus élégants, avec leurs lames qui brillent sous les projecteurs.

Contrairement au polissage des lames conventionnelles comme les couteaux, le polissage des sabres japonais est un art. Les experts affirment qu'il faut plus de temps pour transformer une lame nouvellement forgée en chef-d'œuvre que pour former le sabre.

Mais pourquoi polir un sabre japonais ? Qui est chargé de polir ces lames ? Existe-t-il des types et des étapes de polissage de ces armes blanches ? Le processus a-t-il changé au fil des ans ? Ne vous posez plus ces questions. Nous allons y répondre dans cet article.

Pourquoi polir un sabre japonais ?

Les sabres japonais comptent parmi les plus belles lames du monde. Elles sont également importantes sur le plan culturel et historique. Bien que ces armes puissent sembler parfaites sur leur présentoir, les Nihontos présentent des détails artistiques uniques qui les distinguent des autres lames japonaises.

Le polissage de ces épées permet de faire ressortir leurs caractéristiques. Par exemple, les amateurs de sabres peuvent s'émerveiller devant le motif unique de la ligne de trempe (hamon), le grain léger mais distinct (jihada) et la surface brillante de l'acier tamahagane (jigane).

Ces caractéristiques ne seront pas visibles sans polissage, et le monde n'appréciera pas le sabre japonais en tant qu'œuvre d'art.

En outre, le polissage permet aux experts d'évaluer le sabre. Il facilite également l'identification du forgeron ou de la tradition de fabrication du sabre.

Le polissage d'un sabre japonais renforce également son efficacité mortelle et sa fonctionnalité inégalée. Après tout, un samouraï n'est aussi redoutable que son sabre. Le polissage permet de s'assurer que le tranchant de la lame (ha) peut trancher le tatami le plus épais et abattre un adversaire massif en quelques coups seulement.

Comment polir un Katana ?

Qui peut polir un sabre japonais ?

Bien que les gens ordinaires puissent polir un couteau de cuisine, seul un polisseur qualifié peut mériter le titre de Togishi ou polisseur d'épée japonaise. Cette personne est différente du forgeron d'épée (katana-kaji).
La création d'un sabre japonais nécessite des semaines, voire des mois, de traitement des fers (satetsu) et de forgeage de l'acier tamahagane brut pour obtenir un objet en forme de sabre. Ce n'est qu'ensuite que les forgerons peuvent confier leurs créations à un togishif pour les polir, les affiner et les aiguiser.polishing a katana

Un togishi polissant un sabre japonais par Paul Martin sur YouTube.

Devenir togishi n'est pas non plus une sinécure. Les aspirants polisseurs de sabres japonais doivent suivre un apprentissage de dix ans. Ils doivent également obtenir un certificat et une licence de la Société pour la préservation du sabre d'art japonais (Nihon Bijitsu Token Hozon Kyokai).

Bien qu'un non-Japonais (gajin) puisse apprendre auprès de maîtres japonais, le chemin vers un Togishi à part entière est semé d'embûches. Les barrières linguistiques et les différences culturelles sont quelques-uns des obstacles que de nombreux gajins doivent surmonter.

Étapes du polissage d'un sabre japonais

Le polissage d'un sabre japonais s'effectue en deux étapes et peut être aussi complexe mais plus étendu que la forge de la lame. Chaque phase nécessite des pierres de polissage plus ou moins fines ou grossières pour faire ressortir les caractéristiques uniques du sabre.

how to polish a katana

Un polisseur de sabre japonais en action par Tamahagane Arts sur YouTube.

Polissage de base : ShitajiTogi
Un katana-kaji remet un sabre japonais nouvellement forgé à un togishi pour la première étape du polissage. Le maître polisseur de sabres définit la géométrie ou la forme de la lame, en se concentrant sur la rectitude. Les togishis sont chargés de corriger toutes les imperfections dues au processus de fabrication du sabre.

On peut considérer cette étape comme un pont entre la forge du sabre et le polissage final. Elle permet au togishito d'éliminer les imperfections, de redresser la lame et de réparer les parties endommagées. Parfois, le togishi remodèle la lame pour la rendre conforme aux normes du sabre.

Le togishi utilise différentes pierres à polir pour obtenir les résultats souhaités. Ces pierres à polir comprennent l'uchigumori-jito, l'arato, le kasei, l'uchigomori-hato, le kongoto, le koma-nagura, le binsui, le chu-nagura et le suita.

Pour les sabres japonais dotés d'un emporte-pièce (hi) ou de rainures longitudinales sur la lame, le togishi utilise une aiguille de polissage (migaki-bo) pour rendre la surface dentelée aussi lisse que possible.

Finition Polissage : ShiageTogi
La première étape est suivie d'un travail encore plus complexe, qui exige un sens aigu du détail et des mains sûres pour obtenir un sabre d'une grande qualité, prêt à être exposé.

Le Shiagetogi s'attache à donner à la lame une finition miroir qui permet de faire ressortir ses caractéristiques uniques. Il s'agit également d'affiner la pointe acérée de la lame (kissaki), afin que l'épée soit aussi mortelle que belle.

Cette étape du polissage du sabre nécessite des pierres plus petites, généralement taillées très finement. En outre, le togishi fixe la lame sur une plate-forme et déplace les pierres de polissage sur la surface de la lame. Ils travaillent centimètre par centimètre, section par section, pour obtenir les meilleurs résultats.

polishing a Japanese sword

Comment les Togishi traditionnels polissent les sabres japonais

La transformation d'une lame japonaise émoussée et rugueuse en une arme étincelante exige une attention méticuleuse aux détails et des années d'entraînement éreintant. C'est pourquoi les amateurs de sabres du monde entier vénèrent les togishi traditionnels. Mais comment ces maîtres polisseurs de sabres transforment-ils un sabre d'apparence ordinaire en une œuvre d'art ?

polissage Hazuya 

Juste après le premier shitajitogi ou polissage de base, le togishi saisit une pierre à polir hazuya et fixe le sabre sur une plate-forme. Ils déplacent la hazuya sur la lame pour éliminer les défauts, les rayures et autres imperfections de surface.

Le polissage Hazuya se concentre sur le tranchant (ha) et la ligne de trempe (hamon) du sabre japonais. Le togishi veille à ne pas polir le kissaki ou la pointe de la lame, car cette partie nécessite une pierre de polissage différente.

how to polish a katana sword

Polissage de Hazuya par Ryan Sword sur YouTube.

Jizuya polishing

Le togishi se concentre sur le grain de la lame (jihada) pour le faire ressortir. Les maîtres polisseurs utilisent une pierre de jizuya pour cette étape, ce qui donne à la lame sa teinte sombre caractéristique. C'est l'attribut parfait pour rester discret au sein de la puissante classe des samouraïs.

Nugui application

Lors de cette étape, le togishi combine de l'huile de girofle et de l'oxyde de fer pour créer une solution de nugui. Il s'agit d'un mélange chimique qui donne à la lame une finition foncée et non réfléchissante.

Le togishi veille à ne pas appliquer trop de nugui sur la surface de la lame. Cela risquerait de noircir le sabre et de ruiner des mois de travail acharné. Malheureusement, ce n'est qu'avec des années d'expérience que le togishi saura quelle quantité de nugui est suffisante pour faire ressortir les détails complexes du sabre, comme la jihada.

Hamon finishing

Le hamon ou ligne de trempe est l'une des caractéristiques les plus distinctives des sabres japonais, en particulier le katana. Il existe deux écoles de pensée ou de style en ce qui concerne le blanchiment ou la finition du hamon.

Sashikominugui

Ce style de finition du hamon suit naturellement l'application du nugui après le polissage du hazuya et du jizuya. Le togishi utilise de la magnétite (tsushima) pour polir la surface, éclaircissant le hamon tout en assombrissant les zones environnantes.

C'est la technique idéale pour les épées dont le jihada et le hamon sont bien définis, car elle préserve la beauté naturelle de ces détails complexes. Malheureusement, le sashikominugui est un art en voie de disparition, seule une poignée de togishi pratiquant encore cette méthode.

polishing a Japanese sword

 Image of a Japanese sword with the distinct hamon by David Hofhine on Flicker.

Hadori

De plus en plus de togishi abandonnent le style sashikomi pour la méthode plus moderne de finition du hamon connue sous le nom de hadori. Cette technique postérieure à l'ère Meiji est appréciée pour sa capacité à rendre le hamon brillant et très visible.

Le style produit un sabre avec une colonne vertébrale sombre caractéristique et un bord d'attaque plus clair, ce qui confère à la lame un aspect visuel impeccable. Il faut une coordination œil-main exceptionnelle pour suivre les limites du hamon (nioguchi et habuchi). Dans le cas contraire, la beauté naturelle du hamon et de la jihada ne sera pas mise en valeur.

Polissage Kissaki

La pointe du sabre (kissaki) est l'avant-dernière section du sabre qui mérite l'attention d'un togishi. Deux procédés sont nécessaires pour faire ressortir les attributs uniques du kissaki.

Tout d'abord, le togishi polit la ligne de yokote qui s'étend du nagasato au kissaki. Les experts appellent ce processus sujikiri. Ce n'est qu'ensuite que le togishi peut se concentrer sur la zone de la pointe du kissaki, en utilisant la technique du narume.

Nagasa burnishing

Cette dernière étape permet d'obtenir une finition miroir du sabre japonais. Elle consiste à brunir (migaki) la surface de la lame (nagasa) à l'aide d'une spatule de brunissage (migaki-bera) et d'une aiguille de brunissage en acier trempé (migaki-bo).

Le togishi se concentre sur la surface arrière du nagasa ou épine dorsale (mune) et sur la section située au-dessus de la ligne de crête de la lame (shinogi-ji).

polishing a Japanese katana sword

Polisseurs de sabres japonais au sanctuaire Atsuta à Nagoya par Greenmantis sur YouTube.

Les experts en polissage de sabres japonais (togishi) peuvent mettre des semaines à polir, affiner et terminer un seul sabre. C'est pourquoi ces artisans ont besoin d'une formation approfondie et d'une certification méticuleuse. Après tout, les nihontos sont des œuvres d'art naturelles et un symbole de fierté nationale.

Le polissage des sabres japonais à travers les siècles

Il fut un temps où les forgerons d'épées polissaient leurs créations. Au bout d'un certain temps, la demande d'épées a exigé des compétences spécialisées, obligeant d'autres artisans à poursuivre le polissage et le raffinement des épées.

Période Kamakura

Les premiers polisseurs d'épées, distincts des forgerons d'épées, sont apparus entre 1192 et 1333. Ces polisseurs possédaient des compétences qui leur permettaient de révéler les détails artistiques d'une lame. Ils permettaient aux maîtres épéistes de se concentrer sur la création des sabres, laissant les applications de finition aux togishi.

Période Muromachi 

Au XIVe siècle, une nouvelle race d'experts en sabres est apparue. Les évaluateurs de sabres ont commencé à évaluer les sabres japonais en fonction de leur fonction et de leurs qualités esthétiques. Ce mouvement a incité les togishito à améliorer leur art et à mettre au point de nouvelles techniques de polissage et de finition des sabres.

Période Edo 

De 1603 à 1867, le Shogunat et ses nombreux Daimyos ont exigé des sabres japonais plus fonctionnels et plus artistiques. Ces armes blanches sont devenues des symboles de pouvoir, d'artisanat raffiné et de prestige. Comme on peut s'y attendre, les togishi ont dû se surpasser.

polishing a Japanese sword

Réflexions finales

Polir un sabre japonais n'est pas une tâche facile. Il nécessite une connaissance approfondie de la tradition du polissage des sabres japonais et l'accès à des pierres à polir naturelles. Bien qu'il existe des polisseurs et des finisseurs modernes, les résultats risquent de ne pas être aussi brillants que les méthodes traditionnelles. Il n'est donc pas surprenant que les propriétaires étrangers de sabres japonais fassent preuve d'une grande prudence à l'égard de leurs lames afin de préserver leur beauté naturelle et leur fonctionnalité. Dans le cas contraire, un voyage coûteux au Japon pour une séance de tir avec un togishi expert s'impose.

Laisser un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés

Nos Katanas

Voir Tout
Economisez €43,00
Katana Enma Katana JaponaisKatana Enma
Katana Japonais

Katana Enma

Prix réduitA partir de €207,00 Prix normal€250,00
En stock
Economisez €43,00
Katana ZoroKatana Zoro
Katana Japonais

Katana Zoro

Prix réduitA partir de €207,00 Prix normal€250,00
En stock
Economisez €43,00
Katana Bleach Ichigo Bankai Katana JaponaisKatana Bleach Ichigo Bankai Katana Japonais
Katana Japonais

Katana Bleach Ichigo Bankai

Prix réduitA partir de €207,00 Prix normal€250,00
En stock
Economisez €43,00
Katana Tanjiro V2Katana Tanjiro V2
Katana Japonais

Katana Tanjiro V2

Prix réduitA partir de €207,00 Prix normal€250,00
En stock
Economisez €43,00
Katana SasukeKatana Sasuke
Katana Japonais

Katana Sasuke

Prix réduitA partir de €207,00 Prix normal€250,00
En stock
Economisez €43,00
Katana RengokuKatana Rengoku
Katana Japonais

Katana Rengoku

Prix réduitA partir de €207,00 Prix normal€250,00
En stock
Economisez €43,00
Katana Yubashiri ZoroKatana Yubashiri Zoro
Katana Japonais

Katana Yubashiri Zoro

Prix réduitA partir de €207,00 Prix normal€250,00
169 en stock
Economisez €43,00
Katana TanjiroKatana Tanjiro
Katana Japonais

Katana Tanjiro

Prix réduitA partir de €207,00 Prix normal€250,00
En stock
Economisez €43,00
Katana Trafalgar LawKatana Trafalgar Law
Katana Japonais

Katana Trafalgar Law

Prix réduitA partir de €207,00 Prix normal€250,00
En stock
Economisez €43,00
Katana Tokito MuichiroKatana Tokito Muichiro
Katana Japonais

Katana Tokito Muichiro

Prix réduitA partir de €207,00 Prix normal€250,00
En stock
Economisez €43,00
Katana ZenitsuKatana Zenitsu
Katana Japonais

Katana Zenitsu

Prix réduitA partir de €207,00 Prix normal€250,00
En stock
Economisez €43,00
Katana Giyu Tomioka Katana JaponaisKatana Giyu Tomioka Katana Japonais
Katana Japonais

Katana Giyu Tomioka

Prix réduitA partir de €207,00 Prix normal€250,00
En stock